Miracle, j'ai réussi à me réveiller à temps pour embarquer de justesse pour l'autobus voyageur qui se rend au village de Campo. J'ai pas mal perdu la notion du temps et c'est maintenant dans ma tente qui bat au vent au bord d'un versant de 5500 pieds que je prend le temps de vous écrire cet article.

Première journée

Bon ben ça c'est la photo typique du début.

Le gars qui comprend pas encore c'est quoi 5 mois de marche • The guy that still doesn't understand what 5 months of walk is

En prenant l'autobus pour Campo, j'ai rencontré un autre marcheur venant de Toronto (Li), une marcheuse d'Allemagne (Johanna) et un autre plus âgé américain. On était environ 7 personne au monument de départ ce matin là. l'Américain est partir 5 minutes en avance disant "I'll get an headstart since these young bloods are gonna catch me soon". On l'a jamais revu. Excellent bluff. Ensuite on a commencé notre marche les trois ensemble. Johanna à passé à 6 pouces de piler sur un serpent (non vénéneux). La température était parfaite, 17 degrés le jour avec soleil.

Pu capable! • Can't do this anymore!

Ça l'air de ça au début • It looks like that at the beginning

J'ai été très surpris à quel point tout est verdoyant. Il a plu pas mal plus que la normal ce printemps. Ce qui me permet de transporter seulement 2 litres sur moi au lieu des 5-7 litres prévus.

Bienvenue au États-Unis • Welcome to USA

C'est pas le parc de la Gatineau • It's not Gatineau park

Cette nuit là on a campé les trois à un vraiment beau site à l'écart. J'ai eu ma première expérience avec le gros vent qui ne semble jamais cesser ici. Pas encore aussi pire que la souffleuse à feuille à François.

Clairement un climat désertique • Clearly a desert climate

Deuxième journée

Cette journée là on a marché jusqu'au lac Morena. Je me suis rendu compte à quel point ça fait du bien de goûter au printemps en avance.

Le lac Morena • The Lake Morena

Rendu là, on est resté au camping publique de la place. Il y avait environ 13 marcheurs au tour du feu cette soirée là. Vue que c'était là fête à Li et que nous sommes des drinking enthousiasts on a apporté une caisse de 18 à partager au tour du feu. Ça pas été super populaire, alors on l'a pas mal fini à deux. Je résume pas mal parce que j'ai les doigts qui gèlent , mais j'y ai fait plein de belle rencontres. Ça très bien dormi cette nuit là.

La soirée est encore jeune • Night is still young

Troisième journée

Cette journée là on a marché 18 miles. Là on a commencé à sentir nos jambes. Il y a beaucoup de montées et de descentes. Plusieurs milliers de pieds à la fois. On a tous trébuché en masse en regardant le paysage. Le problème c'est que plus il est beau, plus t'es sur le bord d'un vertigineux gouffre.

Un peu plus haut, un peu plus loins

Une des sources d'eau • One of the water source

Vraiment merveilleux d'être là, seul • Feeling amazing to be there, alone

Un cactus en fleurs • A blooming cactus

Moi avec un paysage qui m'a laissé bouche bée • Me with a scenery that really stunned me

Quatrième journée

On a rejoins cette journée là le village du Mont Laguna où est-ce qu'on a dîné copieusement et fait nos réserves de bouffes pour les prochains jours.

Première neige vue sur la PCT • First snow seen on the PCT

On a rencontré un Canadien qui parle sans arrêt et qui est très colleux. Après plusieurs stratèges raté, on a finalement réussi à s'en départir. On pouvait l'entendre parler à des miles sur l'autre montagne avec sa prochaine victime. On a fait notre campement sur le bord d'un sommet un peu escarpé et TRÈS venteux. Il nous a fallu utiliser beaucoup de roches pour empêcher nos tente de partir au vent.

Le plus beau site de camping jusqu'à date • The best camping spot so far

Li et moi cuisinant au couché du soleil • Li and I cooking during sunset

Et là je suis là dans le vacarne de ma tente à 5°C à écrire cet article. Alors ne regardez pas trop les fautes. J'ai pas tout pris en photos pour vous laisser des choses à découvrir quand vous ferez la piste ;)

Jusqu'à date tout va très bien, j'adore mon voyage, je me suis fait de bons amis sur le bus pour Campo. Mon corps s'adapte très bien aussi. Sur ce, je vous souhaite bonne nuit ou bon matin. On se rejase dans un petit bout.